Vin Vigne  
 
J'aime Vin-Vigne.com !
Bleu Noir


Vignoble d'Alsace


En bref
Vins
Carte
Localisation
Régions viticoles
Histoire
Climat
Paysage
Terroir
Cépages
Rendements
Millésimes
Autres vignobles
Autres régions
L'Alsace est une terre de grands vins blancs ! Les grands crus de Riesling et de Gewurztraminer ont désormais leur place dans le conscient collectif des français. La typicité de ses vins, l'Alsace la doit à un terroir exceptionnel.

Des domaines de renom comme Zind-Humbrecht, Ostertag et Marcel Deiss s'efforcent, année après année, de proposer aux amateurs de vins des bouteilles d'une élégance rare. A cela, s'ajoute un patrimoine gastronomique unique et des paysages merveilleux qui enchantent toujours autant les visiteurs empruntant la "mythique" route des vins d'Alsace !


Grâce au menu de gauche, découvrez la spécificité du vignoble d'alsace à travers son terroir, cépages, histoire et carte des vins interactive.

Pour aller plus loin, voici la liste des 16 grands vignobles français :
 


Cliquez sur ces liens pour découvrir la spécificité et les informations détaillées de chacun d'eux.




Le vignoble d'alsace en bref


Situation du vignoble d'Alsace :
Le vin est produit sur les départements du Bas-Rhin (67) et du Haut-Rhin (68).
Superficie de la vigne d'Alsace :
La taille du vignoble est de 15 600 hectares classés en AOC-AOP.
Terroir de la région Alsace, Sol et Sous sol :
Le vignoble est planté sur des sols calcaires, granites, schistes, gneiss et grès.
Cépages des vins d'Alsace :
Les principaux cépages qui composent le vignoble sont pour le vin rouge, le pinot noir. Pour le vin blanc, riesling, gewurztraminer, sylvaner, pinot gris, muscat.
Rendement moyen des vignes d'Alsace :
Le rendement moyen diffère d'une appellation à l'autre, de 55hl/ha pour les Grands Crus à 80 hl/ha pour le crémant.
Climat du vignoble d'Alsace :
La vigne bénéficie d'un climat de type tempéré-continental.
Domaines et Châteaux qui produisent du vin d'Alsace :
Il y a 4 700 viticulteurs dont 20% de vignerons indépendants, 39% de coopératives et 41% de producteurs négociants dont les grands domaines de Zind-Humbrecht, Kreydenweiss, Kuentz-Bas, Hugel et fils, MarcelDeiss, Léon Beyer, Ostertag, René Muré, Jos Meyer, Weinbach.
Vins produits dans le vignoble d'Alsace :
La production de la région est de 70% de vins blancs secs et vins blancs doux, 10% de vins rouges, 20% de vins mousseux.
Production du vignoble d'Alsace :
La quantité de vin produit est de 1 166 903 hectolitres en 2009.
Les appellations du vignoble d'Alsace :
Il y a 3 Appellations d’Origine Contrôlée (AOC-AOP)
Décret:
La première appellation reconnue par l'INAO date du 2 novembre 1945.
Le bon vin d'Alsace vient des communes :
Les bons vins viennent d'Altenberg, Muenchberg, Osterberg, Vorbourg.
Les plus grandes années pour le vin d'Alsace :
Les meilleurs vins datent des années 1921, 1928, 1929, 1937, 1945, 1947, 1961, 1983, 1985, 1990, 2000.
Guide du vin d'Alsace :
Le meilleur guide du vin est celui de Christian Bon.
Routes des vins d'Alsace :
La route du vin s'étend sur 170km du nord au sud, aux pieds des Vosges.
Les vins bio d'Alsace :
Il existe des vins biologiques aux domaines Fleith, Trapet, Humbrecht, Adam, Ginglinger.
J'aime les vins d'Alsace !
 
 
Les Guides Vin-Vigne
Publicité
Carte d'Alsace
Carte du vignoble d'Alsace




Liste des vins d'alsace



Liste des appellations AOC / AOP


Le vignoble d'alsace possède 3 appellations viticoles AOC. Cliquez sur les liens du tableau ci-dessous pour découvrir ce qui fait la spécificité de chacune de ces appellations à travers leurs terroirs, cépages, histoires et cartes des vins interactives...

Liste des appellations viticoles AOC du vignoble d'Alsace Tendances des derniers millésimes des appellations viticoles AOC du vignoble d'Alsace
Appellations (Nombre: 3) Label français Label européen Nombre
de vins
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004
Alsace grand cru Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 605 Très bon millésime Bon millésime Très bon millésime Bon millésime Grand millésime Excellent millésime Bon millésime Grand millésime Grand millésime
Alsace Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 24 Grand millésime Bon millésime Très bon millésime Très bon millésime Grand millésime Excellent millésime Bon millésime Très bon millésime Grand millésime
Crémant d’Alsace Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 8 Grand millésime Bon millésime Très bon millésime Très bon millésime Grand millésime Excellent millésime Bon millésime Très bon millésime Très bon millésime



Liste des appellations IGP


Le vignoble d'alsace ne possède pas d'appellations viticoles IGP.




Cartes des vins d'alsace


carte des vins Alsaceregion-vin-bas-rhinregion-vin-haut-rhinregion-vin-bas-rhin region-vin-haut-rhin




Localisation du vignoble d'alsace


Vignoble d'alsace

L'Alsace est une des régions de France qui produit les plus grands blancs du monde. Elle se situe au nord-est de la France près de la Lorraine, entre Strasbourg  au nord, et Mulhouse au sud.  Son vin est reconnaissable par sa bouteille typique appelée la flûte. Les bons vins alsaciens sont les plus généreux et les plus fruités de France. Les professionnels du vin en France ont reconnu les domaines Zind-Humbrecht, Ostertag, René Muré, Marcel Deiss, comme faisant partie des meilleurs vins de la région. Vin-Vigne.com a eu un coup de coeur pour le grand Cru Gewurztraminer Altenberg de Bergheim 1998 du Domaine Marcel Deiss, un très bon vin!




Régions viticoles d'alsace


region vin alsaceregion-vin-bas-rhinregion-vin-bas-rhin region-vin-haut-rhinregion-vin-haut-rhin




Histoire du vignoble d'alsace



Présence des vignes, du Quaternaire à la conquête romaine.

empereur constance chlore
Empereur Constance Chlore
Les premières traces de la Vitis remontent longtemps avant l'ère gallo-romaine. Ce qui ne veut pas dire que la viticulture existait. On a retrouvé des fossiles de Vitis dans des couches du quartenaire ce qui peut nous amener à dire qu'elle existait dans la région avant l'apparition de l'homme. Les périodes glaciaires de cette période n'auraient pas eu raison d'elle. Elle aurait donné par la suite naissance à la Vitis Vinifera, variété de vigne sauvage aussi appelée « lambrusque » ancêtre de nos cépages actuels. La vitis vinefera occidentalis est celle qui s'est adaptée dans la région rhénane. Nous savons qu'en Europe à la préhistoire les hommes se servaient déjà de la vigne pour en extraire le jus. Mais, était-ce dans le but d'obtenir une boisson alcoolisée ou non ? On ne peut pas être affirmatif là-dessus.

Avant la conquête romaine du 5ème au Ier siècle av JC, la région était peuplée par les Séquanes. En 72 av JC, les germains passent le fleuve et peuplent la zone qui sera surtout composée des Suèves et des Triboques. Plus en 58 av JC, les Romains sous le règne de Jules César, prennent possession de la région après la Bataille de l'Ochsenfeld, le chef suève Arioviste est battu. La conquête romaine commence alors. Les tribus germaniques comme les autres peuplades de la Gaule alors, étaient friands de raisins et plus tard de vin. Par contre nous n'avons pas retrouvé de traces de viticulture avant l'arrivée des romains. Comme nous le rapporte Roger Dion, c'est donc dans les alentours de la région de Germersheim, aujourd'hui région allemande, qu'on a retrouvé des vestiges d'une viticulture gallo-romaine. L'expansion de la viticulture va dépendre fortement des progrès du commerce rhénan. Et ce n'est qu'après l'époque gallo-romaine que la viticulture progressera.

A l'époque ou l'axe Rhône-Rhin par le Moselle devient fonctionnel et permet ainsi l'expansion de la vigne, Ausone (grand poète du Bas-Empire Romain) relève au IVème ap JC la beauté des paysages de la Moselle et la présence des vignes. En l'an 298 ap JC, l'empereur Constance Chlore bat les Alamans. Pour le moment les romains contiennent les invasions barbares avec leurs alliés fédérés Francs. Mais ils seront battus vers le Vème siècle. Les Alamans s'installent imposent leur culture, leur langue et construisent des villes. Ils fondent le Royaume d'Alémanie. L'invasion des Alamans va freiner la culture de la vigne et le commerce du vin, mais que pour un temps. Vers 496, les Francs de Clovis battront les Alamans à Tolbiac et leur seront inféodés. L'Alsace sera rattachée en 511 au Royaume d'Austrasie, puis christianisée au cours du VIIème siècle.




L'avènement de Charlemagne, reprise et expansion de la vigne par les ecclésiastiques et les nobles.


pepin le bref
Pepin le Bref
En 746, Carloman, frère de Pépin Le Bref (Père de Charlemagne) divise puis anéanti définitivement la noblesse Alamane. En 751, Pépin le Bref et Charlemagne intègrent l'Austrasie au Royaume Franc. En ce VIII ème siècle où Charlemagne est titré « père des vignes » pater vinearum, par l'évêque d'Orléans, les vignes seront en grande partie confiées aux abbayes et églises. L'abbaye de Murbach située au fond de la Vallée vosgienne, est créée en 727 par le Comte Eberhard d'Eguisheim. Elle sera reprise en 926 sous la direction de l'abbaye de Cluny .Plus tard au IXème siècle Charlemagne confirmera son protectionnisme pour la vigne dans le capitulaire de villis en étendant l'intendance des vignobles aux rois et aux princes. Cela favorisera considérablement l'expansion du vignoble alsacien. Le chanoine Barth met à jour des documents qui mentionnent en l'an 900, 160 zones où la vigne est cultivée. Ermold le Noir, clerc de la maison de Pépin Ier d'Aquitaine, témoigne des vignes qui longent le fleuve. Au IXème siècle, en 843, le traité de Verdun divise le royaume de Charlemagne en trois. L'Alsace fait alors partie de la Francie Médiane, domaine de l'empereur Lothaire Ier. Elle fera partie plus tard du Saint Empire Germanique. Dans ce traité de Verdun, l'importance du vignoble alsacien est mentionnée dans le partage. Les vins étaient déjà exportés par voie fluviale jusque dans les Pays Bas et dans la mer Nord. Bien que les vins rhénans jouissent déjà d'une notoriété certaine, leur qualité varie beaucoup d'une année à l'autre à cause des hivers rigoureux. Certaines années, le vin produit ressemble plus à du verjus qu'à du vin. C'est ce que rapporte Eginhard en 820. Les capétiens eux aussi s'attacheront à protéger et promouvoir la viticulture.


En 867, le chapitre de la cathédral de St Gatien de Tours a été doté par Charles le Chauve d'un vignoble prés de Chablis.
L'importante abbaye de Cluny pour le Mâconnais et le Chalonnais, créée en 909 eut avec l'abbaye de Cîteaux, créée en 1098, pour la Côte d'Or, le chalonnais et le chablisien, une influence considérable tant sur le plan local qu'européen..





Du Moyen Age à la Renaissance, une période de gloire difficile à conquérir.


Cependant le protectionnisme des rois n'empêcha pas le vignoble de subir les conséquences du succès des ports de l'Atlantique vers le XIIème. En effet les vins devinrent moins bon marché, plus cher que ceux exportés de Bordeaux. Certaines abbayes rhénanes, comme celle de Saint-Bertin par exemple, grandes productrices de vins voient leurs exportations chuter considérablement. Cette tendance toucha tous les vignobles septentrionaux, cela se termina pour pas mal d'entre eux à l'arrachage définitif. Bien que le vin alsacien apparaisse dans des archives françaises, ils sont surtout consommés localement et exportés en Allemagne, Autriche, Angleterre, Pays Bas.

henri II
Henri II

Le royaume d'Angleterre reste à cette époque le principal acheteur . Les anglais se fournissent aux marchands de Cologne. Henri II d'Angleterre en 1174, décide de mettre les prix de ces vins au niveau des autres vins français. Plus tard en 1390, Richard II promulguera une ordonnance visant spécialement les vins d'Alsace vendus dans son royaume d'Angleterre. Commença une guerre entre bourgeois qui se répartirent sur plusieurs villes : Liège, Anvers, Cologne… Les abbayes tout au long du XIIIème siècle, jouiront aussi de cet élan apporté par l'Angleterre, elles acquièrent par donations et acquisitions des vignes ou des terrains. Cette expansion du vignoble alsacien ne cessera point jusqu'au XVIème siècle. Beaucoup de bâtiments de type Renaissance témoignent aujourd'hui de ce passé fastueux du vignoble rhénan. En 1438, le règlement de Colmar est promulgué afin d'encadrer le travail des vignerons salariés. Les vignes bien qu'essentiellement en possession de l'Eglise, sont surveillées par les villes. En effet ce sont elles qui vont déterminer et sélectionner les cépages nobles à cultiver. Le muscat apparaît en Alsace dans des textes du début du XVIème à Wolxheim, ainsi que le traminer et le riesling. On pourrait aussi dater de cette époque, la première tentative d'élaboration d'une appellation d'origine contrôlée. En effet elle est le fruit d'une association de vignerons de Riquewihr qui décida d'une date officielle pour le début des vendanges. Au même moment Montaigne puis Jean Fischart feront tous deux à leur façon l'éloge du vignoble alsacien. Colmar devient la principale plateforme de transaction des vins alsaciens. Grâce aux taxes elle s'enrichie considérablement. Elisabeth 1ère d'Angleterre mentionne la qualité du vin blanc doux en 1576. Le vignoble alsacien est au sommet de sa gloire malgré les obstacles douaniers imposés par l'évêque de Strasbourg. Mais parallèlement les conflits successifs entre les maisons de France et d'Autriche vont gangréner petit à petit mais sûrement la viticulture rhénane. Déjà de nombreux témoignages révèlent un nombre important de propriétés viticoles laissées en jachère, ou de vignes arrachées.






Du lent calvaire de la viticulture rhénane, à sa résurrection, du XVIème au XXème siècles.


Mais le XVIème est marqué par le début des guerres profondes de religion. A cette époque le vignoble alsacien s'étendait deux fois plus qu'à l'heure actuelle. La région va se retrouver au cœur d'un conflit qui ne verra sa fin qu'en 1648. C'est la guerre de Trente Ans. Elle est pillée plusieurs fois, les villages rasés et brulés, la famine se répand et la peste porte le coup fatal. Les alsaciens sont ruinés, l'économie s'effondre. Après le traité de Westphalie en 1648, l'Alsace entre dans le Royaume de France. Les alsaciens refusent de se soumettre aux rois de France. Louis XIV reprendra la région par les armes lors du siège de Strasbourg en 1681. La viticulture alsacienne mettra du temps à se remettre de ces terribles guerres. Les vignes seront replantées petit à petit, sur les plaines surtout au détriment de coteaux. Surviendra alors l'hiver de 1709 qui détruira les stocks et les récoltes. Suite à cette catastrophe climatique, les vignerons alsaciens comme beaucoup d'autres vignerons français, chercheront à planter plus que nécessaire afin de pallier aux prix élevés des barriques restantes. Ils privilégièrent la quantité à la qualité mais aussi cette replantation massive empiéta sur des terrains destinés à d'autres types de cultures tout autant voire plus substantielles que celle de la vigne. Cette euphorie fut stoppée par l'édit de 1731, interdisant les plantations nouvelles de vignes. Mais il fut peu respecté.

louis XIV
Louis XIV
En 1789 la Révolution éclate à Paris. Les alsaciens se rallieront bien volontiers aux révolutionnaires se débarrassant ainsi des excès des aristocrates. L'année suivante elle est partagée en deux départements : le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. Cependant le système de propriété fut bouleversé et provoqua le morcellement des vignobles en parcelles.

C'en est pas fini du long calvaire du vignoble alsacien. En effet en 1870 bien que les vins du Rhin français (ils étaient appelés ainsi) étaient très appréciés, la guerre de Prusse éclata et la région devint Allemande. Par protectionnisme les Allemands interdirent aux vignerons alsaciens de commercialiser leurs vins sous le nom de vin du Rhin, ils choisirent alors définitivement le nom de Vin d'Alsace. Le vignoble alsacien dépendant alors de la politique allemande, celle-ci les encouragea à produire des vins bons marchés. Ils atteignirent leur plus bas niveau qualitatif en 1918 après la première guerre mondiale qui en plus de cela détruisit beaucoup de vignobles.

La réunification à la France ne profita pas aux vins qui se retrouvèrent en concurrence avec les vins en tout genre du plus gros producteur mondial. Les vins alsaciens firent un gros flop sur le marché. Cela eut l'effet d'inciter les vignerons à produire des vins de meilleure qualité. Petit à petit les efforts des vignerons furent récompensés, les vins alsaciens se distinguèrent de tous les autres et trouvèrent leur place sur le marché.

Malheureusement la seconde guerre mondiale éclata en 1939. En 1941, l'Alsace retomba aux mains des allemands. Ils interdire aux alsaciens tout rapprochement avec la culture française, langue comprise. Lors de dernière bataille de la Libération, dans les Ardennes entre autres, le vignoble fut dévasté. Les viticulteurs replantèrent leurs vignes et relancèrent le négoce.

Tous ces désastres n'auront pas eu raison du vignoble et de la persévérance de la population qui surmonta génération après génération toutes les difficultés. Cette ténacité fut récompensée en 1945 lorsque l'appellation d'origine contrôlée fût promulguée. Elle sera définitivement encadrée par le décret du 3 octobre 1962 de l'INAO grâce à la négociation du CIVA.




Paysages du vignoble d'alsace


Il n'y a rien de plus agréable que de boire un bon verre de vin d'Alsace dans les vignes! Enclavé entre Strasbourg au nord et Mulhouse au sud, le vignoble s’étend sur une centaine de kilomètres au pied des Vosges. Grâce au massif vosgien, le vignoble est protégé des influences océaniques. On retrouve des vignes à 467 m d’altitude au Rangen de Thann et à Osenbach à 478m. Ces paysages sont variés mêlant plaines, collines et montagnes. De nombreux villages typiquement alsaciens embellissent le vignoble et lui donnent un charme bien particulier. Le vignoble fait le lien entre d’une part à l’ouest, les Vosges dans lesquelles les affluents de l’Ill ont taillé de larges vallées et d’une part la zone marécageuse et humide située entre le fleuve et l’Ill appelée le Ried.




Climat du vignoble d'alsace


Le climat est un facteur important car il favorise la croissance de la vigne et donc la qualité du vin. Le vignoble bénéficie d’un climat semi-continental. Cependant il jouit d’un micro climat tout à fait propre à cette région. En effet, étant situé aux pieds du massif Vosgien, il se retrouve donc abrité des influences océaniques ce qui a l’effet de lui assurer la pluviométrie la plus basse de France (de 500 à 600mm d’eau par an). Aussi les vignes étant situées sur les collines sous-vosgiennes, cela leur assure un ensoleillement optimal (entre 1600 et 1800h/an de soleil) et permet une très bonne maturité du raisin. Nous verrons dans les chapitres correspondant les différents microclimats.




Terroir du vignoble d'alsace


Les sols et sous sols qui composent le vignoble sont d'une diversité et d'une richesse impressionnantes. A un point tel que l'Appellation Grand Cru décrétée en 1975 associe la typicité de chacun de ces terroirs aux cépages. Il existe donc 50 Grands Crus chacun étant unique. La plaine alsacienne est située entre les Vosges à l'ouest et la Forêt Noire à l'ouest.
Les vignes sont plantées sur des coteaux calcaires essentiellement. On retrouve des coteaux calcaires blanc jaunâtre du Dogger et sur du calcaire gris du Muschelkalk. Les vignes autour de Reichsfeld bénéficient d'un sol volcano-sédimentaire composé de roches silicieuses, de schistes. Notons la présence rare de sols gréseux disséminés en petites quantités sur le vignoble. Tous les terroirs autour de Rodern sont composés de granites, de gneiss et cela jusqu'au terroir de Turckheim. La partie la plus au sud du vignoble de Turckheim à Thann est composée essentiellement de schistes noirs légèrement argileux.Cette diversité des terroirs contribue à la typicité du vin d'Alsace.




Cépages du vignoble d'alsace


Pour le vin rouge


pinot_noir
Pinot Noir
Pinot Noir : Cépage originaire de Bourgogne, il s’est très bien adapté sur certains terroirs alsaciens. On le retrouve sur 1337 ha soit 9,1%. Ce n'est pas un cépage productif ces vins ne sont pas très tanniques avec un degré alcoométrique plutôt bas (10 à 12°). Il se plait sur les sols calcaires, sableux et graveleux mais aussi sur les sols de granite, gneiss et ardoise. C’est un cépage plutôt fragile, il craint les maladies cryptogamiques et d’autres maladies de la vigne. Ces vins sont peu colorés tirant vers le rosé, peu tannique et fruité. Ce sont généralement des vins à boire dans leur jeunesse, très gourmands.


Pour le vin gris


Pinot-Gris (anciennement tokay-pinot-gris ou tokay ) : Cépage noble et très généreux. On le retrouve sur 1760ha soit 12% de la superficie totale. Sa productivité varie d’une année à l’autre, il se plait sur les sols calcaires et argileux. C'est un vin puissant à la robe jaune doré, dense avec une très bonne longueur en bouche. Cultive et vinifié en vendages tardives ses résultats sont spectaculaires.



Pour le vin blanc


Riesling : de très grande classe, il produit parmi les plus grands blancs secs et moelleux du monde. Il se plait sur les sols sableux et caillouteux,avec de très bons résultats sur les schistes. C’est une variété robuste qui résiste bien aux hivers rigoureux de la région . Néanmoins il craint les fortes chaleurs. Le vin est sec, très droit, vif et fin. Bien vinifié et élevé il est tout à fait apte aux longues gardes. Il peut être cultivé en vendanges tardives, il est sensible à la pourriture noble (Botrytis Cinerea). Le vin moelleux a une très bonne acidité qui lui permet de tenir dans le temps tout en restant d’une fraîcheur exquise. On le retrouve sur 3 369ha soit 22,9%.

Gewurztraminer : variété à grains roses, il fait parti de la famille des Traminers. On le retrouve sous le nom de savagnin rose aromatique. On le retrouve sur 2737ha soit 18%. Peu productif mais plutôt vigoureux. Il se plait sur les sols calcaires. Il est sensible à la pourriture noble et vinifié en vin blanc doux, les vins ont des aromes typiques de litchis, ananas…Il possède une grande capacité de garde, c’est le cépage emblématique de la région .

chardonnay
Chardonnay
Sylvaner : originaire d’Europe Centrale. On le retrouve sur 1825ha soit 12,5%. Il est plutôt fragile et craint les maladies de la vigne. Sa production est régulière d’année en année. Il s’accommode très bien des sols calcaires surtout. Son vin est fin, léger et rond, consommable dans sa jeunesse.

Pinot Blanc : Il est connu sous le nom de Klevner. Il n’est pas très robuste, il se plait sur les terroirs caillouteux. Il donne un vin plutôt puissant, dense et rond. Il est souvent associé à l’Auxerrois et à deux ils représentent 3070ha soit 21%.

Auxerrois : originaire de Lorraine mais que l’on retrouve également dans la région. Il n’est pas très vigoureux, peu fertile, il aime les terroirs calcaires.

Chasselas : Originaire de Moissac. C’est un excellent raisin de table. Il donne un vin sec, léger, à la couleur jaune pâle. Il a tendance à perler.. A l’heure actuelle il représente 1% pour 135ha plantés. Il est précoce et débourre vite. Il entre dans la composition de l’Edelzwicker.

Muscat blanc à petits grains : Originaire de Grèce. Il est présent sur 345 ha soit 2% . Il est présent depuis le début du XVIème siècle. Il est plutôt précoce et à maturation tardive. Il se plait beaucoup sur les sols caillouteux. Il donne un vin blanc doux, léger et sec à la fois et très aromatique, il est délicieux en apéritif.

Muscat d’Alexandrie :. Il n’est pas très robuste et pourtant il a une forte capacité de résistance à la sécheresse. Il craint les maladies. Il donne au vin un bouquet musqué.

Muscat Ottonel : Il date de 1839. Il est présent à hauteur de 158 ha. Il est de maturité tardive se plaisant sur les sols sablo-limoneux légèrement calcaires. Il est robuste mais peu productif. Le vin blanc qu’il donne est fin, élégant, musqué et nerveux.

Chardonnay : originaire de Bourgogne, on le trouve sur 102 ha soit 0,5% de la superficie totale. Il n’entre que dans la composition des crémants et donc dans l’assemblage. Il se plait beaucoup sur les terroirs calcaires. Il donne aux crémants la finesse de la texture




Rendements des vins d'alsace


Rendements vins(hectolitres/hectare) Appellations
80hl/ha à 90hl/ha Alsace
Alsace "suivi de la dénominations":
chasselas ou gutedel
gewurztraminer
muscat
pinot gris ou tokay pinot gris
klevner ou clevner
riesling
sylvaner
edelzwicker
klevener de heiligenstein
selection de grains nobles
vendanges tardives
Cremant d'Alsace
75hl/ha à 85hl/ha Alsace pinot noir  
55hl/ha à 66hl/ha Alsace Grand Cru "suivi de la dénominations":

altenberg de bergbieten
altenberg de bergheim
altenberg de wolxheim
brand bruderthal
eichberg
engelberg
florimont
frankstein
froehn
furstentum
geisberg
gloeckelberg
goldert
hatschbourg
hengst
kaefferkopf
kanzlerberg
kastelberg
kessler
kirchberg de barr
kirchberg de ribeauville
kitterle
mambourg
mandelberg
marckrain
moenchberg
muenchberg
ollwiller
osterberg
pfersigberg
pfingstberg
praelatenberg
rangen
rosacker
searing
schlossberg
schoenenbourg
sommerberg
sonnenglanz
spiegel
sporen
steinert
steingrubler
steinklotz
vorbourg
wiebelsberg
wineck-schlossberg
winzenberg
zinnkoepfle
zotzenberg




Millésimes des vins d'alsace


Les notes données aux vins sont une moyenne de la production sur l'ensemble de la région. Cette note varie de 1 à 5 en fonction des critères suivant :
   - très grande année: 5
   - grande année: 4
   - bonne année: 3
   - année moyenne: 2
   - année médiocre: 1

De 1900 à 2008 :
Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes
1900   1921 5 1942 3 1963 1 1984 2 2005 4
1901   1922 1 1943 4 1964 3 1985 4 2006 2
1902   1923 2 1944 1 1965 1 1986 5 2007 5
1903   1924 1 1945 5 1966 4 1987 3 2008 4
1904   1925 1 1946 1 1967 4 1988 3 2009  
1905   1926 2 1947 4 1968 1 1989 4 2010  
1906   1927 1 1948 3 1969 3 1990 5 2011  
1907   1928 4 1949 5 1970 3 1991 3 2012  
1908   1929 5 1950 3 1971 5 1992 3 2013  
1909   1930 1 1951 1 1972 1 1993 3 2014  
1910   1931 1 1952 3 1973 4 1994 2 2015  
1911   1932 1 1953 5 1974 2 1995 4 2016  
1912   1933 3 1954 1 1975 3 1996 5 2017  
1913   1934 3 1955 4 1976 5 1997 3 2018  
1914   1935 2 1956 1 1977 2 1998 3 2019  
1915   1936 1 1957 2 1978 2 1999 4 2020  
1916   1937 4 1958 2 1979 4 2000 3 2021  
1917   1938 1 1959 5 1980 1 2001 3 2022  
1918   1939 1 1960 1 1981 4 2002 4 2023  
1919 3 1940 1 1961 4 1982 3 2003 4 2024  
1920 1 1941 1 1962 2 1983 5 2004 3 2025  




Autres vignobles de France


Cliquez sur les cartes pour accéder aux informations détaillées des vignobles

Vin Alsace Vin Beaujolais Vin Bordeaux Vin Bourgogne Vin Champagne
Vignoble alsace Vignoble beaujolais Vignoble bordeaux Vignoble bourgogne Vignoble champagne
Vin Jura Vin Languedoc Roussillon Vin Loire Vin Lorraine Vin Provence Corse
Vignoble jura Vignoble languedoc roussillon Vignoble loire Vignoble lorraine Vignoble provence corse
Vin Rhône Vin Bugey Vin Sud Ouest    
Vignoble rhone Vignoble savoie bugey Vignoble sud ouest    




Régions viticoles françaises




Réutilisez les données du site Vin-Vigne


La réutilisation au format électronique, des éléments de cette page (textes, images, tableaux, ...), est autorisée en mentionnant la source à l'aide du code fourni ci-dessous ou à l'aide d'un lien vers cette page du site. Cette réutilisation ne peut se faire que pour un nombre limité de pages. En dehors de ces conditions, une demande par mail doit impérativement nous être adressée avant toute réutilisation.

Code à utiliser sur votre site web, blog, page HTML, ... :



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vin-Vigne © 2012 | Accueil | Mentions légales | Partenaires | Contact