Vin Vigne  
 
J'aime Vin-Vigne.com !
Bleu Noir


Vignoble de la Champagne


En bref
Vins
Carte
Localisation
Régions viticoles
Histoire
Climat
Paysage
Terroir
Cépages
Rendements
Millésimes
Autres vignobles
Autres régions
Le vignoble de Champagne est (avec celui de Bordeaux et de la Bourgogne), un des piliers fondamentaux de la viticulture française et de sa renommée internationale! Grâce au grand moine bénédictin Dom Pérignon, les moments festifs, d’un grand nombre d’habitants de la planète, se fêtent au champagne.

Moët et Chandon, Cristal Roederer, Bollinger, Deutz, tous ces champagnes, et bien d’autres, ont conquis les palais des nombreux amateurs de vins anglo-saxons. Dès sa conception, le champagne connut un succès immédiat, en France et en Europe. Il conquit rapidement son titre de Roi des vins mousseux.

Depuis plus de dix ans, le champagne rosé fait une percée remarquable. Et cela se comprend, comment est-il possible ne pas se laisser envoûter par un si délicat breuvage. C’est le seul vin rosé de France pouvant être élaboré par assemblage de vin blanc et de vin rouge !


Grâce au menu de gauche, découvrez la spécificité du vignoble de la champagne à travers son terroir, cépages, histoire et carte des vins interactive.

Pour aller plus loin, voici la liste des 16 grands vignobles français :
 


Cliquez sur ces liens pour découvrir la spécificité et les informations détaillées de chacun d'eux.




Le vignoble de la champagne en bref


Situation du vignoble de Champagne :
Le vin est produit sur les départements de la Marne (51), de l'Aisne (02), de la Seine-et-Marne (77), de la Haute-Marne (52) et de l'Aube (10).
Superficie de la vigne de Champagne :
La taille du vignoble est de 33 344 hectares classés en AOC-AOP.
Terroir de la région Champagne, Sol et Sous sol :
Le vignoble est planté sur des sols calcaires et marneux.
Cépages des vins de Champagne :
Les cépages qui composent le vignoble sont , le pinot noir, le pinot meunier et le chardonnay. Pour le rosé de Riceys, le pinot noir et le pinot meunier.
Rendement moyen des vignes de Champagne :
Le rendement moyen diffère d'une appellation à l'autre, de 65hl/ha pour le Champagne à 96 hl/ha pour le rosé de Riceys.
Climat du vignoble de Champagne :
La vigne bénéficie d'un climat de type tempéré-océanique à influence continentale.
Maisons de Champagne et Vignerons:
Il y a dans le vignoble 5 000 Vignerons et/ou Coopératives. On compte environ 80 Maisons qui produisent du Champagne dont les fameux Moët et Chandon, Bollinger, Salon, Ruinart, Deutz... En 2011, le vignoble a produit 190 millions de bouteilles soit un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros dont 1,8 milliard à l’export.
Vins produits dans le vignoble de Champagne :
La production de la région est de 90% de vins mousseux, 5% de vins rouges et 5% de vins rosés.
Production du vignoble de Champagne :
La quantité de vin produit est de 2 540 000 hectolitres en 2010.
Les appellations du vignoble de Champagne :
3 Appellations d’Origine Contrôlée (AOC-AOP) et 2 Indication Géographique Protégée (IGP)
Décret :
La première appellation reconnue par l'INAO date du 22 juillet 1927.
Le bon vin de Champagne vient des communes :
Les bons vins viennent d'Avize, Epernay, Cramant, Cuis, Chouilly, Vertus, Mesnil.
Les plus grandes années pour le vin de Champagne :
Les meilleurs champagnes datent des années 1900, 1911, 1914, 1921, 1937, 1955, 1975, 1990, 1996, 2002.
Guide du vin de Champagne :
Le meilleur guide du champagne est celui de Guy Renvoise.
Routes des vins de Champagne :
La route du vin de Champagne s'étend sur 225 km dans la vallée de la Marne.
Les vins bio de Champagne :
Il existe du champagne biologique aux domaines Jacques Selosse, Larmandier Bernier, Agrapart et fils.
J'aime les vins de la Champagne !
 
 
Les Guides Vin-Vigne
Publicité
Carte de la Champagne
Carte du vignoble de la Champagne




Liste des vins de la champagne



Liste des appellations AOC / AOP


Le vignoble de la champagne possède 3 appellations viticoles AOC. Cliquez sur les liens du tableau ci-dessous pour découvrir ce qui fait la spécificité de chacune de ces appellations à travers leurs terroirs, cépages, histoires et cartes des vins interactives...

Liste des appellations viticoles AOC du vignoble de la Champagne Tendances des derniers millésimes des appellations viticoles AOC du vignoble de la Champagne
Appellations (Nombre: 3) Label français Label européen Nombre
de vins
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004
Champagne Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 4 Grand millésime Très grand millésime Millésime moyen Grand millésime Excellent millésime Très bon millésime Grand millésime Excellent millésime Millésime exceptionnel
Coteaux champenois AOC AOP 3 Grand millésime Grand millésime Millésime moyen Grand millésime Excellent millésime Grand millésime Grand millésime Très grand millésime Excellent millésime
Rosé des Riceys AOC AOP 1 Grand millésime Grand millésime Millésime moyen Grand millésime Très bon millésime Bon millésime Bon millésime Très grand millésime Grand millésime



Liste des appellations IGP


Le vignoble de la champagne possède 2 appellations viticoles IGP. Cliquez sur les liens du tableau ci-dessous pour découvrir ce qui fait la spécificité de chacune de ces appellations à travers leurs terroirs, cépages, histoires et cartes des vins interactives...

Liste des appellations viticoles IGP du vignoble de la Champagne Tendances des derniers millésimes des appellations viticoles IGP du vignoble de la Champagne
Appellations (Nombre: 2) Label français Label européen Nombre
de vins
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004
Coteaux de Coiffy IGP 3 Grand millésime Grand millésime Millésime moyen Grand millésime Excellent millésime Grand millésime Grand millésime Très grand millésime Très grand millésime
Haute-Marne IGP 3 Grand millésime Grand millésime Millésime moyen Très bon millésime Très grand millésime Très bon millésime Très bon millésime Grand millésime Grand millésime





Cartes des vins de la champagne


carte des vins ChampagneRégion Montagne de ReimsRégion Vallée de la MarneRégion Côte des BlancsRégion Côte des BarRégion Côte de SézanneRégion Vitry le FrançoisRégion Montagne de ReimsRégion Vallée de la MarneRégion Côte des BarRégion Côte de SézanneRégion Vitry le FrançoisRégion Côte des Blancs




Localisation du vignoble de la champagne


Vignoble de la champagne

C'est une des régions à vins de France qui produit le vin blanc effervescent le plus connu du monde. La région se situe au nord de la France qui se situe à l’est du vignoble de Lorraine. Le champagne est reconnaissable par sa bouteille au verre épais et son goût inimitable. Les bons champagnes sont les plus fins et les plus complexes des vins mousseux de France. Les professionnels du vin en France ont reconnus les maisons, Ruinart, Moët et Chandon,Deutz,Bollinger comme faisant parti des meilleurs de la région . Vin-Vigne.com a eu un coup de cœur pour le grand cru, Dom Pérignon 1975 de la maison Moët et Chandon, un champagne rare très difficile à trouver, excellent !




Régions viticoles de la champagne


region vin champagneRégion Montagne de ReimsRégion Vallée de la MarneRégion Côte des BlancsRégion Côte des BarRégion Côte de SézanneRégion Vitry le FrançoisRégion Montagne de ReimsRégion Vallée de la MarneRégion Côte des BlancsRégion Côte des BarRégion Côte de SézanneRégion Vitry le François




Histoire du vignoble de la champagne



Des origines pré gallo-romaine au Moyen Age.
saint remy et clovis Ier
Saint Remy et Clovis Ier



Les origines du vignoble sont controversées. Cela est dû à un manque cruel de sources. Néanmoins nous sommes certains que lorsque les romains envahirent la région, ils trouvèrent déjà de la vigne dans les alentours de Durocorter. Durocorter est le nom de l’oppidum crée par les Rèmes 80 av JC, qui deviendra la ville de Reims. En 53 av JC, Jules César celle définitivement le sort de la région en s’alliant avec les Rèmes. La Reims antique passera dans la province de Belgique. Le commerce y fleurira, les monuments et autre traces de cette époque romaine prouvent que la ville était très prospère. Elle était desservie par sept grandes voies. Les romains comme ils le firent partout en Gaulle, développèrent la culture de la vigne champenoise. La région est christianisée au milieu du IIIème siècle par l’évêque Sixte. Comme partout en Gaulle chrétienne les évêques, les moines, reprennent les vignobles et les font fructifier. Plus tard on dit que c’est le grand Saint Rémi qui introduisit la vigne en Champagne.

Au début du IVème siècle la Gaulle subit les invasions barbares. Ce sont les vandales qui tardivement en 406 après avoir été repoussés, s’emparent de Reims et de ses environs. Ils détruisent, pillent, massacrent, pour faire court ils fons leur travail de barbares. En 451, les Huns passent sur la ville…

Quelques trentaines d’années plus tard Clovis sera baptisé avec 3000 guerriers francs à Reims par Saint Rémi, évêque de Reims, le 25 décembre d’une année comprise entre 496 et 506. Ce même Saint Rémi résidait dans une villa, la villa Sparnacus, bordée de vignes près d’Epernay. Ce baptême du premier roi chrétien des francs à Reims institua cette ville comme « la cité des sacres » ou la « cité des rois ».





Le Moyen Age, le rôle des abbayes et la reconnaissance des vins de « France »


Hugues Capet
Hugues Capet
Vers 650, l’abbaye bénédictine Saint Pierre d’Hautvillers est fondée par l’archevêque Saint Nivard. Cette abbaye est d’une importance capitale pour le vignoble car elle était propriétaire de nombreux domaines vinicoles. Elle perdurera jusqu’au XVIIème, siècle qui verra la naissance du vin pétillant , création de dom Pérignon moine bénédictin à Hautvillers ! Suivra de très près la fondation de l’abbaye de Saint Pierre aux Monts qui deviendra rapidement très puissante possédant de nombreux domaines viticoles et agricoles qui ont été répertoriés dans la Grande Charte Champenoise de Guillaume de Champeaux, évêque de Châlons en 1114. A l’intérieur de cette charte on y découvre tous les domaines qui font partie actuellement de la Champagne viticole, de Vitry le François jusqu’à Soissons, en passant par Hautvillers, la Montagne de Reims et la Côte des Blancs. Ce document d’une importance capitale est considéré comme l’acte fondateur du vignoble champenois.

Après l’époque carolingienne et la renaissance de cette dynastie lancée par Charlemagne, le royaume des Francs voit l’avènement des capétiens avec le sacre d’Hugues Capet en 987. De ce siècle au XIIIème la viticulture champenoise va connaître une forte expansion et acquérir rapidement une notoriété partout en France. Les vins provenant de Champagne sont appelés à cette époque Vins de France car ils étaient acheminés par Rouen en passant d’abord par la Seine et par Paris. Ce n’est qu’au XVIème que « vins de champagne » apparaîtra.

Selon Roger Dion, il est fort probable que dès le XIIème siècle les « vins de France » étaient déjà exportés en Angleterre, puisque nous savons qu’en 1200, ces vins coutaient plus chers que les vins d’Anjou déjà présents sur le marché anglais. En plus d’être vendu en dehors de France, les vins étaient aussi acheminés par la Marne et la Seine, vers la Flandre et l’Artois ainsi qu’à Rouen. Au XIIIème la notoriété des vins de France ne fait plus aucun doute car le roi d’Angleterre en 1275 se fait livrer des tonneaux provenant de Reims. La renommée de ces vins est à présent solide. On ne peut traiter les XIIème et XIIIème siècles champenois sans aborder le rôle qu’ont eu les foires de Champagne durant cette période. Bien qu’elles étaient surtout destinées au commerce d’étoffes, elles ont permis de faire connaitre les vins de la région qui étaient transportés dans les chariotes de retour vers la Flandre et la Bourgogne.



Une recherche de la qualité constante.


charles VI
Charles VI
Au XIVème siècle, nul doute que les vignerons champenois avaient déjà repérés les terroirs les plus à même de fournir des vins qualitatifs ou du moins à la hauteur des vins de Bourgogne. En effet, les rois de France ont toujours été de grands amateurs de vins de Bourgogne ce qui en terme commercial profité beaucoup au rayonnement de ces vins. Les producteurs champenois l’ont bien compris et firent tout ce qu’ils ont pu pour hisser leurs vins de « France » à la finesse des vins de Beaune afin qu’ils se retrouvent sur la table des rois voir aux banquets. Ils s’y employèrent du XIVème au XVIIème siècle. Et leurs efforts payèrent rapidement puisque au XIVème déjà leurs vins sont acceptés pour les sacres avec ceux de Beaune. Les crus sélectionnés étaient issus des vignes de la « Rivière » c'est-à-dire proche de la Marne au détriment de ceux la « Montagne de Reims ». En 1412, grâce à des lettres patentes de Charles VI, nous savons que le commerce des vins de Champagne était déjà bien affirmé. Les Pays Bas sont d’excellents clients, ils apprécient beaucoup les vins de Champagne. Ils le découvrir assez tôt mais c’est véritablement à partir du XVème siècle et jusqu’au XVIIème qu’ils vont intensifier les rapports commerciaux.


Au milieu du XVIème sous le règne de François Ier, les vins de « la Rivière », étaient très appréciés à la cour. Nous savons que depuis Charlemagne la possession et la culture des vignes étaient protégés et encouragés par les rois. Les nobles et grands bourgeois savaient qu’en se dotant de domaines viticoles ils étaient plus aisés de gagner les faveurs du roi ou tout simplement de se faire remarquer. Ainsi, comme nous le rapporte Roger Dion, les domaines s’échangent passent d’une famille à l’autre par mariage comme cela a été le cas pour la famille des Brûlart.

Comme nous l’avons dit un peu plus haut ce n’est qu’au XVIIème siècle que les vins de « France » prendront définitivement le nom de vins « de Champagne », sous le règne du Bon Roi Henry IV. C’est bien au XVIIème siècle que le vin champenois va acquérir, en plus d’une notoriété déjà bien assise, ses lettres de noblesses. Nous devons aux bourgeois parisiens, à la cour du XVIIème siècle et à l’excellent travail des vignerons champenois l’incroyable destin de ce vignoble. Un événement très important va aussi confirmer la notoriété et la noblesse de ce vignoble : Dom Pérignon va mettre au point l’art de l’assemblage des crus avec prise de mousse.



Le Grand Siècle, l’avènement du Champagne et le rôle de Dom Pérignon.


Philippe_II
Philippe II
C’est au Grand Siècle que les vins effervescents apparaitront dans la région. Il naitra des caves de l’abbaye d’Hautvillers, cette même abbaye qui a été fondée au VIIème siècle et à qui nous devons tant. Cette abbaye vers 1650 qui produisait déjà de très grands vins, s’est retrouvée impliquée dans une compétition d’excellence. En effet depuis Philippe II le Hardi, l’excellence des vins à toujours été promu et les propriétaires pouvaient ainsi gagnés en prestige. C’est à peu prés la même bataille que la Bourgogne et la Champagne se livraient à cette époque afin de gagner les faveurs du Roi Soleil et d’espérer pouvoir être représenter à sa table. A cet effet l’abbaye d’Hautvillers investis dans des bâtiments et dans un cellier afin de pouvoir mieux travailler aux perfectionnements de ses vins. Elle engage frère Pierre en 1668 comme « régisseur ». Il s’occupe des vignes, de la vinification et de la cave. Il était déjà connu pour son talent et son professionnalisme.

Pierre Pérignon naquit en 1638 ou 1639, un mois de décembre. Il grandit autour des vignes que son père et ses oncles possédaient à Sainte Menehoud dans la Marne. En plus d’un talent certain, sa familiarité avec le raisin vient très certainement de ce patrimoine familial auquel il participa activement et qu’il fructifia, pour notre plus grand bonheur, jusqu’à sa mort. Il devient enfant de chœur à l’abbaye de Moiremont puis sera reçu au collège des jésuites de Châlons-en- Champagne à 13 ans. Sa vocation monastique se confirme il entre au monastère bénédictin de la Congrégation de Saint Vanne et Saint Hydulphe à Verdun en 1656 à l’âge de 18 ans. Il renonce définitivement à une carrière d’officier de justice comme son père. Autour de sa vie de prière, il va recevoir une formation philosophique et théologique solide tout en exerçant un travail pratique. Il prononcera ses vœux définitifs et il deviendra prêtre en 1667.

Cet homme était très doué, il avait une aisance évidente quand il s’agissait de gouter le raisin et d’estimer son degré de maturité et même sa provenance. C’était un grand viticulteur ! Il avait très bien compris que le vin restituait après la fermentation les qualités gustatives du raisin. Et c’est bien là qu’il eut un coup de génie, lorsqu’il eu l’idée d’assembler des raisins de diverses provenance entre eux afin de pallier à des défauts de qualités des uns et des autres. On sait qu’avant même l’arrivée de Dom Pérignon, les vignerons champenois étaient d’excellents viticulteurs et vinificateurs. Dom Pérignon hérita de ce savoir faire et le perfectionna encore dans son souci de respecter le raisin après la cueillette et de l’amener le plus rapidement possible au pressoir afin qu’il ne perde ses arômes. Ainsi naturellement dans une démarche d’excellence, les raisins noirs à jus blanc qui n’avaient pas le temps de se colorer avec la pellicule (la peau du raisin ou est présente la couleur) donnaient du « blanc de noir » ce qui veut dire : jus blanc de raisins noirs. Il travailla donc à l’élaboration d’un vin d’assemblage. Puis parallèlement durant son noviciat probablement, il fit un pèlerinage à l’abbaye de Saint Hilaire et y appris la méthode de vinification des vins effervescents de Limoux.

A son retour à Hautvillers il expérimente cette méthode sur les vins de l'abbaye et sur ses assemblages. La prise de mousse se fait en bouteille. Après maints échecs et erreurs, le Champagne voit le jour et devient un véritable succès jusqu’en Angleterre dès l’année 1676. En 1697, il est déjà conditionné en bouteille de verre épais. Son succès en France est considérable. Les bourgeois, les nobles s’arrachent les vins de Champagne. Jusqu’à l’année 1720, toute l’intention est portée sur la qualité de la mousse, qui doit répondre à des critères d’élaboration bien précis, comme la prise de mousse naturelle en bouteille. Le Champagne des années 1750 à 1850 ressemble déjà au Champagne que nous buvons à l’heure actuelle. Dom Pérignon mourra en 1715 la même année que Louis XIV. Il laissera un héritage important concernant la viticulture. Le Frère Pierre qui fut son élève et successeur rédigera le fameux Traité de la culture des vignes, situées à Hautvillers.


Naissance des premières grandes maisons de négoces champenoises.
Dom Pérignon
Dom Pérignon



La première maison a été crée par un drapier ! Elle a été crée par Nicolas Irénée Ruinart en 1729 à Epernay. C’est grâce à son oncle Dom Thierry Ruinart qu’il apprit les secrets de la fabrication du Champagne. Ruinart demeure aujourd’hui encore une grande maison réputée pour la qualité de ses vins.

En 1743, un certaine Claude Moët, négociant en vin à Epernay, fonde la Maison Moët. Il racheta une propriété renommée qui connut le passage de Voltaire et de Chénier. Par la suite d’autres personnages historiques viendront passer du bon temps en cette maison champenoise, comme Richard Wagner, Napoléon et sa femme Joséphine. Le petit fils de Claude Moët, Jean-Remy reprendra la direction de la maison en 1792 et fait construire un hôtel particulier à Epernay, signe que les affaires étaient florissantes. Ce n’est que plus tard en 1833 que Pierre-Gabriel Chandon rentrera dans la direction de la maison. La Maison deviendra Moët&Chandon.

En 1772, François Clicquot fonde sa maison produisant 100 000 bouteilles par an. A sa mort en 1805, sa femme Barbe Nicole Cliquot, fille du baron Nicolas Ponsardin, reprend la maison d’une main de maître. Douée d’un grand sens des affaires, elle fit connaître la maison Veuve Cliquot Ponsardin, partout en Europe. En 1866, 750 000 bouteilles étaient produit au domaine !

Un peu plus tard Florens-Louis Heidsieck réalisera en 1780 sa première cuvée à Reims. Originaire de Westphalie ce pasteur luthérien n’est absolument pas vigneron mais drapier. Son travail acharné conjugué à un son talent lui permettront de créer en 1785 la Maison Heidsieck. Les champagnes Heidsieck seront immédiatement remarqués et notamment par la reine Marie Antoinette lors d’une séjour de Florens à Versailles. Cependant nous n’avons aucune preuve physique de cet événement.

En 1829, une autre grande maison voit le jour, la Maison Bollinger à Aÿ. Elle est l’œuvre de la famille Hennequin de Villermont. Famille présente dans la région depuis 1650. Cette maison naitra de l’association du comte de Villermont avec Jacques Joseph Bollinger et Paul Renaudin, les deux étant issus de feu la maison Muller-Ruinart. Renaudin mourra sans descendance mais son nom figurera sur les étiquettes jusqu’en 1960.

Toutes ces maisons ont contribué au rayonnement Européen et international des champagnes. Aujourd’hui il existe 284 maisons de négoce en vin de Champagne. Parmi ces maisons cinq groupes sont cotés en bourse : LVMH, Pernod-Ricard, Vranken-Pommery Monopole, Boizel Chanoine et Laurent Perrier.




Les crises du XIXème et XXème siècle.


Comme tous les vignobles français, le vignoble ne sera pas épargner par l’invasion du phylloxéra. Néanmoins on retrouve quelques vignes francs de pieds dans ce vignoble.

C’est en 1911 que le vignoble connaîtra une crise plutôt grave. Après le passage du phylloxera les vignes sont ravagées. Le gel et les orages termineront le travail d’anéantissement du vignoble. Les négociants champenois, préféreront acheter le raisin dans l’Aube plutôt que d’acheter du raisin champenois au prix fort. Les vignerons de la marne, s’inspirant des vignerons du Languedoc-Roussillon, vont se révolter et feront la grève de l’impôt dans plusieurs communes de la Marne. Ils organiseront des manifestations punitives, en détruisant des caves et des celliers appartenant à des négociants, Aÿ et Epernay seront particulièrement touchées par ces révoltes. Il faudra attendre le 11 février 1911 pour la révolte s’apaise grâce à l’intervention de l’Etat qui interdit l’utilisation de vins ne provenant pas de l’aire d’appellation « champagne ».

Mais cet édit, provoquera la révolte des vignerons de l’Aube qui refusent de ne pas faire partie de l’appellation champagne. Ils organiseront des manifestations, la plus forte sera celle du 9 avril 1911 à Troyes. Le gouvernement décide de retirer la délimitation de l’aire d’appellation. Ce qui provoque en retour une autre révolte du côté de la Marne. Et rebelote, 6 000 manifestants mettent le feu et pillent plusieurs maisons de champagne à Aÿ.

La seule solution que trouve le gouvernement est de faire paraître un édit qui frustrera les deux zones d’appellations. C’est en 1927 que le vignoble de l’aube revient dans la délimitation de la Champagne viticole.

Aujourd’hui le vignoble s’étend sur cinq départements : la Marne, l’Aube, l’Aisne, la Haute-Marne et la Seine et Marne.

L’appellation d’origine contrôlée verra le jour en 1936. Le vignoble champenois a vendu en 2010 plus de 319 millions de bouteilles dans le monde entier ! Ce vin est devenu le compagnon et le symbole, des victoires, des mariages et sacres. Il est synonyme de fête et de célébration dans le monde entier.



Paysages du vignoble de la champagne


Il n'y a rien de plus agréable que de boire une bonne coupe de vin de Champagne dans les vignes! Comme nous l’avons dit un peu plus haut, le vignoble est composé de quatre régions bien distinctes : formant un arc de cercle entre Reims et Epernay, nous trouvons le vignoble de la Montagne de Reims, à sud ouest de Reims vers le bassin parisien, le vignoble de la Vallée de la Marne couronne la rivière. Au sud d’Epernay, se présente le célèbre vignoble de la Côte des Blancs. Enfin au sud-est de la champagne viticole nous trouvons le vignoble de la Côte des Bars appelé aussi vignoble de l’Aube. C’est essentiellement un vignoble de coteaux avec une moyenne des pentes de 12%, les plus fortes vont jusqu’à 60%. En 2008, un dossier a été déposé à l’UNESCO afin de faire reconnaitre les paysages de champagne comme patrimoine mondiale.
Le vignoble s'étend sur 250 km de longueur, du Nord de Chablis au sud du Mâconnais.

Paysage de la Montagne de Reims :
La Montage de Reims culminant à 300m d’altitude se distingue nettement de la plaine crayeuse qui l’entoure. Elle forme un point d’interrogation allant de Reims à Epernay.

Paysage de la Vallée de la Marne :
D’Epernay et en direction de Château Thierry, le vignoble de la Vallée de la Marne suit le dénivellement de la rivière, il est constitué de plusieurs petits îlots que l’on retrouve sur les deux rives.

Paysages de la Côte des Blancs, de la Côte de Sézanne et de Vitry-le-François :
Dans le prolongement du vignoble de la Montagne de Reims, au sud d’Epernay, le vignoble de Côtes des Blancs s’étend en long, il est enclavé entre la Butte de Saran au Nord et le Mont Aimé au Sud, c’est un paysage crayeux. La côte de Sézanne prolonge la Côte des Blancs légèrement au sud ouest. Celui de Vitry est quand à lui plus excentré ce situant au sud est de Châlons en Champagne.

Paysage de la Côte des Bars :
Vignoble le plus au sud du vignoble champenois il s’entend entre l’Ource et l’Aube au sud est de Troyes. Le paysage est nettement différents des autres vignobles champenois marqués une plus forte présence de forêts de résineux.




Climat du vignoble de la champagne


Le climat est un facteur important car il favorise la croissance de la vigne et donc la qualité du vin. Ce vignoble est le plus septentrional de France, il est situé à 49,5° de latitude nord à Reims et 48° à Bar-sur-Seine. Le climat est mesuré à partir de la station de Reims-Courcy situé à 91 mètres d’altitude. Il bénéficie d’un climat continental et océanique.

Les hivers sont rigoureux, et les gelées fréquentes, en moyenne 1,1 jour inférieur à -10°C mais pouvant être de 3 jours selon les zones. Les pics à -15°C peuvent détruire les vignes, et les gelées printanières sont responsables de la destruction des bourgeons. Ces hivers rigoureux sont dus au climat continental.

La pluviométrie est de 600 à 900mm suivant les zones. Les orages sont fréquents au milieu de l’été et menacent souvent les vignes avec les grêles. L’ensoleillement moyen est de 1680 heures par an.

On peut dire que la vigne pousse dans des conditions quasi extrêmes ce qui incite les vignerons à prendre des soins extrêmes pour la protéger. C’est pour cela que l’exposition sud-sud-est sont privilégiées et que les vignes sont souvent plantées à mi-côte afin de les mettre à l’abri.

Mais n’oublions que ces conditions extrêmes favorisent la qualité du Champagne.




Terroir du vignoble de la champagne


Savez-vous que le nom Champagne vient du latin campagnia qui veut dire « plaine » ? Si l’on parle de Montagne comme à Reims et bien que les vignes sont surtout présentes sur des coteaux, il est important de garder à l’esprit que c’est un vignoble relativement plat car d’un point de vue géologique 300m d’altitude maximum ce n’est pas très haut!

Le vignoble repose au nord du Bassin de Paris. L’essentiel du vignoble se situe en Champagne sèche, c'est-à-dire sur des terrains calcaires et crayeux du Crétacé supérieur. On dit utilise cette expression par opposition à la Champagne humide (Côte des Bar) du nord-est qui est essentiellement composée d’argile et de marne.

La craie a un rôle fondamental car elle retient l’eau par capillarité. Sa porosité lui permet d’être pour la vigne un véritable réservoir hydrique. Le calcaire aussi permet un bon drainage des pluies excédentaires.

Dans chaque description des vignobles champenois nous reviendront plus précisément sur ce qui fait leurs caractéristiques. Pour l’instant nous dressons un panorama général des sols et sous sols de ces différents vignobles. Cette diversité des terroirs contribue à la typicité du vin de Champagne.


Terroir de la Montagne de Reims :
Le sous sol est composé de craie en profondeur, les sols sont marneux, argileux et sableux,

Terroir de la Côte des Blancs, de la Côte de Sézanne et de Vitry-le-François :
Ce vignoble comprenant aussi ceux de la Côte de Sézanne et de Vitry reposent sur la craie que l’on distingue à l’œil nu et qui a donné son nom à ce terroir. Le Chardonnay sur ce terroir, est comme un roi, il exprime ici tout son potentiel et donne des vins d’une grande tenue.

Terroir de la Vallée de la Marne :
Présence de marnes, d’argiles et tendance sableuse, le calcaire est très peu présent, le pinot meunier sur ces terroirs est présent à 80%.

Terroir de la Côte des Bars :
Ce vignoble est situé dans la zone humide il est essentiellement composé de marnes (argiles-calcaires)




Cépages du vignoble de la champagne


Pour le champagne:

pinot_noir
Pinot Noir
Chardonnay : Cépage que l’on retrouve traditionnellement en Bourgogne. Il donne des résultats extraordinaires dans la région surtout dans la Côte des Blancs. C’est un cépage plutôt vigoureux mais qui craint la pourriture grise. Il se plait énormément sur les terrains calcaires et crayeux. Il donne des champagnes, fins, élégants aux arômes très fins d’anis et d’agrumes. Lorsqu’il est vinifié seul comme c’est le cas dans le Blanc de Blancs, c’est un cépage à évolution très lente. Il tient très bien dans le temps. Il est souvent utilisé seul aussi pour les Champagnes millésimés. Il représente 28% de l’encépagement total.

Pinot Noir : Cépage originaire de Bourgogne. Il représente 39% du vignoble. On le retrouve essentiellement sur la Montagne de Reims et sur la Côte des Bars. Il est comme un roi sur les sols calcaires et marneux. Dans l’assemblage il donne aux champagnes, la puissance et le corps et apporte ce petit côté vineux.

Meunier ou Pinot Meunier : (il était appelé Morillon au Moyen Age) Il représente 33% de l’encépagement total. C’est un cépage qui se plait sur les sols argileux notamment dans le vignoble de la Vallée de La Marne. C’est un cépage plutôt vigoureux, possédant une bonne résistance aux gelées hivernales. Il apporte du fruit et de la rondeur au vin.


Notons la présence sur 93 hectares des cépages arbane, petit meslier, pinot de juillet, pinot gris vrai, pinot blanc vrai. Le gamay présent dans l’Aube est autorisé ponctuellement dans cette région.




Rendements des vins de la champagne


Rendements vins (hectolitres/hectare) Appellations
65hl/ha à 97hl/ha Champagne
65hl/ha à 97hl/ha ou pour le champagne grand cru: 10 400kg/ha Champagne grand cru
65hl/ha à 97hl/ha ou pour le champagne premier cru: 10 400kg/ha Champagne premier cru
65hl/ha à 97hl/ha ou pour le coteaux champenois: 10 400 à 15 500 kg/ha Coteaux champenois
65hl/ha à 96hl/ha ou pour le Rosé des Riceys: 10 400 à 15 500 kg/ha Rosé des Riceys




Millésimes des vins de la champagne


Les notes données aux vins sont une moyenne de la production sur l'ensemble de la région. Cette note varie de 1 à 5 en fonction des critères suivant :
   - très grande année: 5
   - grande année: 4
   - bonne année: 3
   - année moyenne: 2
   - année médiocre: 1

De 1900 à 2008 :
Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes
1900 5 1921 5 1942 3 1963 1 1984 1 2005 3
1901 2 1922 1 1943 4 1964 5 1985 4 2006 3
1902 1 1923 4 1944 1 1965 1 1986 3 2007 3
1903 1 1924 1 1945 5 1966 4 1987 1 2008  
1904 4 1925 1 1946 1 1967 1 1988 3 2009  
1905 4 1926 3 1947 5 1968 1 1989 3 2010  
1906 3 1927 1 1948 1 1969 3 1990 5 2011  
1907 1 1928 5 1949 4 1970 4 1991 1 2012  
1908 1 1929 5 1950 3 1971 3 1992 3 2013  
1909 1 1930 1 1951 1 1972 1 1993 2 2014  
1910 1 1931 1 1952 3 1973 3 1994 2 2015  
1911 5 1932 1 1953 4 1974 1 1995 3 2016  
1912 1 1933 4 1954 3 1975 5 1996 5 2017  
1913 1 1934 4 1955 5 1976 3 1997 3 2018  
1914 5 1935 1 1956 1 1977 1 1998 3 2019  
1915 3 1936 1 1957 1 1978 3 1999 3 2020  
1916 2 1937 5 1958 1 1979 4 2000 3 2021  
1917 3 1938 1 1959 4 1980 1 2001 1 2022  
1918 2 1939 1 1960 3 1981 1 2002 4 2023  
1919 3 1940 1 1961 3 1982 4 2003 3 2024  
1920 3 1941 1 1962 4 1983 3 2004 3 2025  




Autres vignobles de France


Cliquez sur les cartes pour accéder aux informations détaillées des vignobles

Vin Alsace Vin Beaujolais Vin Bordeaux Vin Bourgogne Vin Champagne
Vignoble alsace Vignoble beaujolais Vignoble bordeaux Vignoble bourgogne Vignoble champagne
Vin Jura Vin Languedoc Roussillon Vin Loire Vin Lorraine Vin Provence Corse
Vignoble jura Vignoble languedoc roussillon Vignoble loire Vignoble lorraine Vignoble provence corse
Vin Rhône Vin Bugey Vin Sud Ouest    
Vignoble rhone Vignoble savoie bugey Vignoble sud ouest    




Régions viticoles françaises




Réutilisez les données du site Vin-Vigne


La réutilisation au format électronique, des éléments de cette page (textes, images, tableaux, ...), est autorisée en mentionnant la source à l'aide du code fourni ci-dessous ou à l'aide d'un lien vers cette page du site. Cette réutilisation ne peut se faire que pour un nombre limité de pages. En dehors de ces conditions, une demande par mail doit impérativement nous être adressée avant toute réutilisation.

Code à utiliser sur votre site web, blog, page HTML, ... :


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.



Vin-Vigne © 2012 | Accueil | Mentions légales | Partenaires | Contact sd