Vin Vigne  
 
J'aime Vin-Vigne.com !
Bleu Noir


Vignoble du Jura


En bref
Vins
Carte
Localisation
Régions viticoles
Histoire
Climat
Paysage
Terroir
Cépages
Rendements
Millésimes
Autres vignobles
Autres régions
Cet antique vignoble de France ne cessera jamais de nous étonner! En effet, c’est ici qu’est produit le fameux vin jaune. Cet excellent vin, au délicieux goût de noix, est obtenu grâce au cépage savagnin et à une méthode d’élevage spécifique qui le rend très solide et apte pour être gardé très longtemps. Le vin jaune ne peut être commercialisé uniquement que dans une bouteille appelée le clavelin, ayant une contenance de 62cl.

Le vin jaune accordé au fromage Comté ou à une poularde de Bresse est un vrai régal! C’est aussi la patrie du vin de paille qui est vin moelleux obtenu par passerillage sur claies.


Grâce au menu de gauche, découvrez la spécificité du vignoble du jura à travers son terroir, cépages, histoire et carte des vins interactive.

Pour aller plus loin, voici la liste des 16 grands vignobles français :
 


Cliquez sur ces liens pour découvrir la spécificité et les informations détaillées de chacun d'eux.




Le vignoble du jura en bref


Situation du vignoble du Jura :
Le vin est produit sur le départements du Jura(39).
Superficie de la vigne du Jura :
La taille du vignoble est de 1814 hectares classés en AOC-AOP.
Terroir de la région Jura, Sol et Sous sol :
Le vignoble est planté sur des sols marno-calcaires.
Cépages des vins du Jura :
Les cépages qui composent le vignoble sont pour le vin rouge ,le poulsard, le trousseau, le pinot noir et le gamay. Pour le vin blanc, le savagnin et le chardonnay.
Rendement moyen des vignes du Jura :
Le rendement moyen diffère d'une appellations à l'autre, de 20hl/ha pour le vin de paille à 60 hl/ha pour le vin jaune.
Climat du vignoble du Jura :
La vigne bénéficie d'un climat de type tempéré-montagnard avec influences océaniques et continentales.
Domaines et Châteaux qui produisent du vin du Jura :
Il y a dans le vignoble 200 exploitations viticoles dont le fameux domaine Jean Macle.
Vins produits dans le vignoble du Jura :
La production de la région est de 61% de vins blancs secs et doux, 31% de vins rouges et rosés.
Production du vignoble du Jura :
La quantité de vin produit est de 78 000 hectolitres.
Les appellation du vignoble du Jura :
6 Appellations d’Origine Contrôlée (AOC-AOP) et 1 Indication Géographique Protégée (IGP)
Décret:
La première appellation reconnue par l'INAO date du 15 mai 1936.
Le bon vin du Jura vient des communes :
Les bons vins viennent d'Arbois.
Les plus grandes années pour le vin du Jura :
Les meilleurs vins datent des années 1988,1990,1985, 2002, 2005.
Guide du vin du Jura :
Le meilleur guide du vin est celui de Michel Bettane et Thierry Desseauve.
Routes des vins du Jura :
La route du vin s'étend sur 70km de long sur 6km de large bordant la plaine de la Bresse.
Les vins bio du Jura :
Il existe des vins biologiques aux domaines Tissot, de la Pinte, Clos des Grives.
J'aime les vins du Jura !
 
 
Les Guides Vin-Vigne
Publicité
Carte du Jura
Carte du vignoble du Jura




Liste des vins du jura



Liste des appellations AOC / AOP


Le vignoble du jura possède 6 appellations viticoles AOC. Cliquez sur les liens du tableau ci-dessous pour découvrir ce qui fait la spécificité de chacune de ces appellations à travers leurs terroirs, cépages, histoires et cartes des vins interactives...

Liste des appellations viticoles AOC du vignoble du Jura Tendances des derniers millésimes des appellations viticoles AOC du vignoble du Jura
Appellations (Nombre: 6) Label français Label européen Nombre
de vins
2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004
Arbois Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 10 Bon millésime Excellent millésime Très grand millésime Très grand millésime Grand millésime Très bon millésime Très bon millésime Millésime exceptionnel Très bon millésime
Château-Chalon Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 1 Millésime du millénaire Très bon millésime
Côtes du Jura Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 5 Bon millésime Excellent millésime Très grand millésime Très grand millésime Grand millésime Très bon millésime Très bon millésime Millésime exceptionnel Très bon millésime
Crémant du Jura AOC AOP 2 Bon millésime Grand millésime Très bon millésime Grand millésime Bon millésime Très bon millésime Très bon millésime Excellent millésime Très bon millésime
L'Etoile Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 3 Bon millésime Excellent millésime Très grand millésime Grand millésime Bon millésime Bon millésime Très bon millésime Millésime exceptionnel Très bon millésime
Macvin du Jura Appellation viticole recherchée ! AOC AOP 3 Bon millésime Très grand millésime Grand millésime Très grand millésime Très bon millésime Très bon millésime Très bon millésime Excellent millésime Très bon millésime



Liste des appellations IGP


Le vignoble du jura possède une seule appellation viticole IGP, l'appellation Franche-Comté.




Cartes des vins du jura


carte des vins du JuraRégion Côtes du JuraRégion Côtes du JuraRégion ArboisRégion ArboisRégion Côtes du Jura




Localisation du vignoble du jura


Vignoble du jura

C'est la région de France qui produit le fameux vin jaune . La région se situe à l’Est de la France près des Alpes. Le vin du Jura et plus particulièrement le vin jaune est reconnaissable par sa bouteille de 62cl appelée le clavelin. Les bons vins sont élaborés pour les plus connus avec le cépage savagnin qui donne cet inimitable goût de noix. Les professionnels du vin en France ont reconnus les domaines Labet, Jean Macle, Rolet, Puffeney, Tissot, comme faisant parti des meilleurs vins de la région. Vin-Vigne.com a eu un coup de cœur pour le, Côtes du Jura Fleur de Marne, la Bardette 1998, du domaine Labet Père&Fils.




Régions viticoles du jura


region vin JuraRégion Côtes du JuraRégion Côtes du JuraRégion ArboisRégion Côtes du JuraRégion Arbois




Histoire du vignoble du jura



Les origines : des Allobroges aux Romains, des VIème av JC au IVème siècles ap JC.


Les premières traces de vignes en Savoie et dans le Jura,remontent au 6ième av JC. En effet on a retrouvé sur les rives du Lac d’Annecy des pépins de raisins fossilisés datant de l’âge du fer. La vigne utilisée était la vitis vinifera sylvestris, la même que l’on retrouve dans toute la Gaule méridionale. Cependant nous savons que cette variété de vigne n’était pas apte à donner des vins gouteux.

Au 6ième av JC, la Séquanie (aujourd’hui Franche Comté) était occupé par un peuple celte appelé les Séquanes, et la Sapaudie (aujourd’hui la Savoie) était le territoire des Allobroges, d’origines celtes aussi. Ce sont ces mêmes Allobroges qui donnèrent le nom à une variété de vigne, la vitis allobrogica, qu’ils choisirent très certainement pour sa résistance au climat montagnard et qui croissait déjà en Sapaudie lorsque les romains envahirent la Gaulle. On la retrouve aussi chez les Helviens du Vivarais. Selon certains ampélographes (dont Louis Levadoux) cette espèce serait l’ancêtre du cépage mondeuse actuel. Pline l’Ancien au Ier siècle ap JC, citera ce cépage dans son Histoire Naturelle (XIV) peu après l’invasion romaine. Il décrira aussi certains crus comme le sotanum, le taburnum et l’ellicum . Columelle étudiera la fabrication du vin par les Allobroges et découvrira qu’ils l’aromatisaient en y rajoutant des copeaux de pins. Cet agronome contemporain d’Auguste, le nommera « vinum picatum ».

Après l’invasion Romaine, les Allobroges profitèrent de la Pax Romana. Ils purent profiter de l’expérience des romains en viticulture que ces derniers puisèrent chez les grecs. En Séquanie , Pline note la présence d’une boisson locale à « la saveur de poix ». On pense que c’est très certainement l’ancêtre du savagnin.

Tous ces vins étaient commercialisés à partir de la colonie romaine de Vienna. Le commerce vinicole entre les Gaulois et les marchands italiens fonctionnaient très bien. Et pour répondre à la demande des marchands, les gaulois se mirent à planter beaucoup de vignes sur des terrains pas destinés à cela mais plutôt aux céréales. On entend dire souvent que c’est uniquement par protectionnisme envers la production italienne que Domitien en 92, ordonna l’arrachage de la moitié des vignes plantées en Gaulle, et interdit la plantation de vignes nouvelles en Italie. Cette vision de l’histoire ne correspond pas à la réalité. L’édit de Domitien était d’une grande sagesse politique, car il protégea les vins italiens, mais il anticipait aussi les carences en céréales, et favorisait aussi une meilleure qualité des vins (ce n’est pas anachronique, d’affirmer cela car depuis les grecs, il y a toujours eu une démarche qualitative) . Le grand historien Roger Dion nous livre une très bonne interprétation de cet édit dans son livre l’Histoire de la vigne et du vin en France. Lorsque Probus au cours du IIIème révoqua l’édit et relança la plantation de vignes en Gaulle, cela allait dans le sens de la politique de toujours des empereurs romains, qui consistait terminer la colonisation de toute la Gaulle.


Du sauvetage du vignoble par l’Eglise au Moyen Age, du VIème au XVème siècle.


Les Romains demeureront en Savoie jusqu’en 434, année de l’installation définitive des Burgondes. Bien qu’ayant repoussé auparavant les Alamans les romains déclinent face aux invasions barbares. En Sapaudie, la christianisation est plus tardive que dans les autres régions de la Gaulle, les premiers évêchés autour de la Sapaudie verront le jour au IVième. Mais ce n’est véritablement qu’en 794 que l’évêché de Moûtiers s’implantera en Savoie.

En 726, le patrice Abbon fonde l’abbaye bénédictine de la Novalaise. De nombreuses terres agricoles, dont des vignes, lui sont rattachées. Cette abbaye est située sur la frontière entre la France et l’Italie. La Sapaudie et la Séquanie passent aux mains des mérovingiens puis des carolingiens. Charlemagne nommé « le père des vignes » confiera leur culture et leur expansion aux moines puis un peu plus tard aux nobles. A l’époque carolingienne l’abbaye de la Novalaise comptait plus de 500 moines. Cette époque connait les invasions des bandes sarrasines. L’abbaye de la Novalaise sera pillée et brûlée. Les Sarrazins feront d’autres incursions en Jura mais seront repoussés par Charlemagne.

saint odilon
Saint Odilon
La fin du IXème et le début du Xème siècle voient l’avènement de la féodalité et l’arrivée des grands seigneurs et évêques dans la région chacun d’eux gagnant en puissance. Des actes de cession datant de cette période de transition font état de vignes rattachées aux monastères dans la région. Le prieuré du Bourget du Lac fondé au IXème par Saint Odilon possédait des vignes. Il devint rapidement un des plus puissant monastère de Savoie sous la protection des comtes de Savoie. Jusqu’au XIIIème , les moines pousseront la culture de la vigne jusque dans les zones les plus reculées de la région.

A l’époque les vins jurassiens, sont peu exportés, les principaux clients extérieurs sont la Suisse et la cour pontificale d’Avignon, sinon la consommation restant locale.

Les moines de Saint Maurice d’Agaune (Saint Maurice en Valais) reçurent en héritage par Saint Sigismond les sources salées de Salins et de Lons-le-Saunier ainsi que le Château de Bracon. Dans les biens faisant partie de cette donation y figurait de la vigne.

C’est au XIIIème siècle dans le Jura que l’on voit apparaître des échanges commerciaux dont des vignes sur les territoires d’Arbois, de l’Etoile et de Poligny. Jean de Chalon, Seigneur de Salins agrandit le vignoble jusqu’à Château-Chalon.

A la fin du XIIIème on voit se dessiner le désir d’une politique commerciale des vins du Jura, surtout d’Arbois et de Poligny, sous l’impulsion d’Othon IV, comte palatin de Bourgogne. On sait que cet homme chérissait une vigne à Pupillin, près d’Arbois. Cette politique commerciale s’avéra payante puisque des témoignages de l’époque révèlent la présence des vins d’Arbois, à Paris, en Hainaut et en Artois à la fin du XIIIème . Roger Dion nous rapport que Philippe II le Bel fit l’achat en 1298 de 37 muids de vin d’Arbois. Nous savons aussi que Mahaut d’Artois (la mère du fameux Robert d’Artois) affectionnait l'Arbois car un inventaire établit en 1315 en mentionne dans son hôtel. Roger Dion fait cette remarque pertinente que l’achat des vins d’Arbois par Philippe II le Bel, servait sa politique intérieure en vue de la réunification de la Bourgogne à la couronne. Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, continua cette promotion des vins d’Arbois et en fit servir pour le mariage de son fils aîné Jean, comte de Nevers.

La mort de Louis XI en 1483, affaiblit le royaume du fait d’une succession problématique. Ce qui permet à Maximilien Ier, Empereur du Saint Empire Germanique de récupérer en 1493 la Bourgogne. Cette réunification de la région au Saint Empire, permit à Charles Quint, d’ouvrir le marché des Pays Bas aux vignerons du Jura. François Ier de son côté ouvrit les vins d’Arbois à la cour des Papes et à sa propre cour.


Du XVIIème au XXème siècle, expansion du vignoble, attaque du phylloxéra.


brillat savarin
Brillat Savarin
Entre le XVIIème et la fin du XVIIIème le vignoble du Jura, va s’étendre considérablement.. Les hautains autrefois inventé par les moines, prirent plus d’élévation au XVIIIème avec l’obligation de mettre les premières grappes à 1,5m ou 2m de la terre. On comptait à la fin du XVIIIème en Savoie, 9000ha de vignes sur treilles. Cependant comme partout en France, faisant suite au terrible hiver de 1709, c’était la quantité qui était recherché et non la qualité, les vins étaient verts et acides. La Révolution française ne fit pas trop de dégâts en Savoie. L’Eglise et la noblesse seront dépossédées de leurs vignes qui seront morcelées puis concédées à d’autres propriétaires.

Entre 1634 et 1644, le vignoble du Jura se trouva au cœur des batailles de la guerre de Dix ans qui opposa la France et l’empire Germanique. Le vignoble ne sera pas épargné et subira d’énormes dommages. Il se replanté et mettra quelques décennies avant de retrouver sa prospérité. En 1732, un édit limite la liste des cépages autorisés dans le vignoble et instaure ainsi une véritable politique qualitative. Beaucoup de vignes plantées avec des cépages non autochtones disparaissent. Nous verrons en 1774, une liste désignant les 14 cépages utilisés. Le vignoble jurassien s’étendait sur 20 000 ha au XIXème .

Le vignoble du Jura va être fortement concurrencés par les vins du Languedoc-Roussillon qui vendus à bon prix seront acheminés par chemin de fer jusque dans le Nord de la France. Mais l’oïdium, le mildiou et le phylloxera vont littéralement ruiner ces deux vignobles. Comme partout en France les vignes seront replantées avec des portes greffes américains. Notons que le grand gastronome Brillat-Savarin, natif du Pays du Bugey, possédait des vignes dans cette région au début du XIXème.

Les vins du Jura eux seront classés AOC en 1936 et 1937. Grâce à l’initiative d’Henri Maire (vigneron et homme d’affaires), la région aura le droit de replanter de nouveaux cépages AOC.




Paysages du vignoble du jura


Le vignoble se situe à mi-chemin entre la Côte d’Or et la frontière suisse est lové en bas du massif du Jura. Il se situe entre la plaine de la Bresse et le premier plateau du Jura. Il fait face au vignoble de Bourgogne sur l’autre rive de la Saône. Il s’étend sur 80km du nord au sud, il fait à peu près 5 km de large. Il bénéficie d’un relief accentué, où alternent plaines et pentes abruptes. On trouve des vignes entre 300 et 450m d’altitude, exposées essentiellement à l’ouest Le vignoble offre un paysage de vignes séparées par des prairies et des bois. Autour d’Arbois les vignes sont plus denses et sont plus éparses du côté de Lons-Le-Saunier.




Climat du vignoble du jura


Le vignoble du Jura bénéficie d’un climat de type semi-continental. Les hivers sont froids. Les gelées printanières peuvent être redoutables pour la vigne. L’ensoleillement annuel moyen est de 1700h. La pluviométrie ce situe entre 1100 et 1500mm/an.




Terroir du vignoble du jura


Dans ce vignoble, les vignes sont essentiellement plantées, sur les pentes du faisceau lédonien entre le massif du Jura et la Bresse. Le sous-sol est marneux à 90%. Les sols sont marneux (marnes grises, irisées, marnes à sel et gypse). On rencontre des éboulis calcaires, des argiles à chailles. Prés de Château Chalon on rencontre des « schistes carton » du Toarcien inférieur.




Cépages du vignoble du jura


Chardonnay
Chardonnay

Pour le vin rouge

Trousseau : Cépage typique du vignoble du Jura. Il tient son nom de son aspect « troussé ». On le retrouve sur 100ha soit 5% de l’encépagement du vignoble. C’est un cépage plutôt vigoureux qui se plait sur les terroirs graveleux et chauds. Il a besoin d’un bon ensoleillement. On le retrouve essentiellement dans l’Arbois. Souvent assemblé avec d’autres cépages..

Poulsard (ou ploussard, pulsard, plousse, mescle, peloussard, polozard) : On le connait dans le Jura depuis le XIVème sous le nom de « pellozar ». Il est typiquement Jurassien. Il se plait sur les sols marneux et argileux. On le retrouve sur 300ha soit 25% de l’encépagement du..

Pinot Noir : Originaire de Bourgogne, il a été importé dans le Jura dès le XVème par Jean de Chalon. Il se plait sur les sols graveleux. Il a une maturité précoce dans cette région. Il représente 10% de l’encépagement total.

Pour le vin blanc

Savagnin (ou naturé): Cépage typique du Jura. C’est avec lui que l’on produit le fameux vin jaune. Il fait parti de la famille des Traminer. Il se plait sur les sols marneux. Il est planté sur 300ha soit 15% de l’encépagement total. Il est de maturité tardive. Il apporte la complexité, la finesse, et des arômes puissants de noix.

Chardonnay : Cépage de Bourgogne, on le retrouve dans le Jura depuis le Xème. Il prenait le nom de Melon d’Arbois, Moular ou Gamay blanc. Il représente 50% de l’encépagement total aujourd’hui. Il se plait sur les sols graveleux.




Rendements des vins du jura


Rendements (hectolitres/hectare) Appellations
74hl/ha à 80hl/ha Crémant du Jura
60hl/ha à 72hl/ha Arbois vin jaune
Arbois pupillin vin jaune
Côtes du Jura vin jaune
L'Etoile vin jaune
Macvin du Jura blanc
55hl/ha à 66hl/ha Arbois rouge et rosé
Arbois pupillin rouge et rosé
Côtes du Jura rouge et rosé
Macvin du Jura rouge et rosé
50hl/ha Château-Chalon
20hl/ha
Arbois vin de paille
Arbois pupillin vin de paille
Côtes du Jura vin de paille
L'Etoile vin de paille




Millésimes des vins du jura


Les notes données aux vins sont une moyenne de la production sur l'ensemble de la région. Cette note varie de 1 à 5 en fonction des critères suivant :
   - très grande année: 5
   - grande année: 4
   - bonne année: 3
   - année moyenne: 2
   - année médiocre: 1

De 1980 à 2007 :
Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes Millésimes notes
1900   1921   1942   1963   1984 1 2005 4
1901   1922   1943   1964   1985 2 2006 4
1902   1923   1944   1965   1986 3 2007 3
1903   1924   1945   1966   1987 2 2008  
1904   1925   1946   1967   1988 4 2009  
1905   1926   1947   1968   1989 5 2010  
1906   1927   1948   1969   1990 5 2011  
1907   1928   1949   1970   1991 / 2012  
1908   1929   1950   1971   1992 3 2013  
1909   1930   1951   1972   1993 3 2014  
1910   1931   1952   1973   1994 3 2015  
1911   1932   1953   1974   1995 3 2016  
1912   1933   1954   1975   1996 4 2017  
1913   1934   1955   1976   1997 3 2018  
1914   1935   1956   1977   1998 3 2019  
1915   1936   1957   1978   1999 3 2020  
1916   1937   1958   1979   2000 3 2021  
1917   1938   1959   1980   2001 2 2022  
1918   1939   1960   1981 3 2002 3 2023  
1919   1940   1961   1982 3 2003 4 2024  
1920   1941   1962   1983 3 2004 3 2025  




Autres vignobles de France


Cliquez sur les cartes pour accéder aux informations détaillées des vignobles

Vin Alsace Vin Beaujolais Vin Bordeaux Vin Bourgogne Vin Champagne
Vignoble alsace Vignoble beaujolais Vignoble bordeaux Vignoble bourgogne Vignoble champagne
Vin Jura Vin Languedoc Roussillon Vin Loire Vin Lorraine Vin Provence Corse
Vignoble jura Vignoble languedoc roussillon Vignoble loire Vignoble lorraine Vignoble provence corse
Vin Rhône Vin Bugey Vin Sud Ouest    
Vignoble rhone Vignoble savoie bugey Vignoble sud ouest    




Régions viticoles françaises




Réutilisez les données du site Vin-Vigne


La réutilisation au format électronique, des éléments de cette page (textes, images, tableaux, ...), est autorisée en mentionnant la source à l'aide du code fourni ci-dessous ou à l'aide d'un lien vers cette page du site. Cette réutilisation ne peut se faire que pour un nombre limité de pages. En dehors de ces conditions, une demande par mail doit impérativement nous être adressée avant toute réutilisation.

Code à utiliser sur votre site web, blog, page HTML, ... :



L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant.

Vin-Vigne © 2012 | Accueil | Mentions légales | Partenaires | Contact